Chavirer

J’ais un petit mot pour toi

L’océan

De désir mugissant derrière tes yeux

Caresse violemment mon âme

C’est à peine que je garde

Mon souffle à tes cotés

Mais qu’ais je à faire de mon souffle?

Quand l’amertume me sert d’oreiller

Et que ton absence me laisse vide

De tout gout pour les friandises de la vie

Mes soupirs chavirent le ciel à pleurer

Et la lune à se cacher

Mais souvent ton ombre est si palpable

Que le soleil se met à danser dans les cieux

 

Advertisements

4 thoughts on “Chavirer

Leave your mark

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s