Lucid dream

Mon subconscient semble vivre dans l’imposant maison de grand mere

Ou le passe et le present se recontrent sans gene dans mes reves

Les scenes d’enfance laissent place aux troubles de la vie d’adulte

Et j’en ais les cheveux gris comme temoins

La vie a cette facheuse manie a marquer le corps avec ses peripeties

Et bien qu’a mon reveil je ne trouve aucune marque de violence

Qui se joue dans mon cœur

Je marche pendant le jour comme un revenant

Blesse de guerre souffrant de stress post traumatique

Incapable de se laisser aux accolades chaleureuses

Que mon retour parmi les vivants occasionne

Car chaque sommeil est une petite morte a present

Et la vie semble prendre en elle-même

Une innocente cruelete

Comme celle des dieux

Mais assez avec tous ces regards de nombrils

Chacun a ses chats afouetter, a promener et a coucher

Because it’s much better to let sleeping dogs lie.

Advertisements

Leave your mark

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s